Monde

A l’approche du 40ème anniversaire de la première rencontre de Raël, de plus en plus de données scientifiques confirment la philosophie raëlienne


11 nov., 2013
 Aucun    Monde


En préparation du 40ème anniversaire de la première rencontre de leur leader spirituel avec les scientifiques extraterrestres qui ont créé la vie sur Terre, les scientifiques raëliens rassemblent, encore, davantage de preuves validant la théorie créationniste athée qu'est le Raëlisme, ainsi que le concept d'infini, principe fondamental de la philosophie raëlienne.

40years2 En préparation du 40ème anniversaire de la première rencontre de leur leader spirituel avec les scientifiques extraterrestres qui ont créé la vie sur Terre, les scientifiques raëliens rassemblent, encore, davantage de preuves validant la théorie créationniste athée qu'est le Raëlisme, ainsi que le concept d'infini, principe fondamental de la philosophie raëlienne.

« L'une des principales notions transmises par les Elohim - nos créateurs - stipule que l'univers est infini, et ce, dans toutes les directions », explique la porte-parole du Mouvement Raëlien International (MRI), le Dr Brigitte Boisselier. « Un tel concept a été fortement critiqué par une majorité de scientifiques. Sur la base des observations limitées qu'ils ont pu faire, ils supposent qu'il y a des limites à l'univers, à la fois dans l'espace et dans le temps. Leur perception est toutefois en train de changer ».

Mme Boisselier souligne qu'en Mai dernier, le Dr Laura Mersini-Houghton, physicienne-théoricienne de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, a rapporté des anomalies dans la répartition des radiations dans l'univers ; anomalies qui ne peuvent être expliquées avec la compréhension actuelle de la physique. En 2005, Mme Mersini-Houghton avait annoncé l'existence d'anomalies des radiations et suggérait que celles-ci étaient causées par l'attraction gravitationnelle d'autres univers. Dorénavant, elle affirme que sa dernière analyse des données (recueillies par l'observatoire spatial Planck) confirme ce qu'elle avait annoncé, c'est-à-dire que la cause de ces anomalies est due à l'attraction exercée par d'autres univers sur le notre.

Raël se réjouit de l'annonce faite par Mme Mersini-Houghton dans un communiqué publié récemment.

« C'est la première preuve tangible qui confirme le caractère infini de l'univers », déclare-t-il. Toutefois, il ajoute que les scientifiques font erreur dans leur façon d'interpréter cette preuve.

« Ce qu'ils observent n'est pas la présence d'autres univers, mais celle d'autres groupes de galaxies qu'ils appellent, à tort, "d'autres univers" », explique Raël. Il souligne que « l'univers est communément défini comme étant "la totalité de l'existence", incluant les planètes, les étoiles, les galaxies, l'espace intergalactique et ce qu'il contient, et toutes formes de matière et d'énergie. »

« L'étymologie du mot "univers" est claire, poursuit Raël. Cela signifie "l'ensemble du monde", ou le "cosmos". "Univers" est un ancien mot français tiré du latin "universum", qui signifie "tout ensemble", littéralement transformé en "un", d'"unus", autre mot latin signifiant "un". Dire qu'il y a beaucoup d'univers est aussi stupide que de dire qu'il y a beaucoup de "tout". Tout ce qui existe est compris dans "tout" ».

Selon Raël, la majorité des scientifiques cède au désir bien humain de déterminer des limites finies.
« L'univers est infini, par conséquent ces scientifiques sont dans l'erreur lorsqu'ils parlent d'autres univers dans le seul but de satisfaire leur besoin de limites », ajoute-t-il. « Il n'y a qu'un seul univers, il est infini et comprend tout. [Le mot]"univers" est en fait un synonyme d’ "infini". Même s'il y a un nombre infini d'autres groupes de galaxies exerçant une attraction sur celui que nous connaissons mieux, ils font tous partie de l'univers, ou de l'infini, qui est "un" ».

Brigitte Boisselier précise que cette information a été donnée à Raël il y a 40 ans, lors d'une rencontre avec des visiteurs extraterrestres connus sous le nom d'Elohim.

« Au cours de cette rencontre, les Elohim ont également transmis à Raël de nombreuses informations liées à des déclarations scientifiques controversées ; et un bon nombre d'entre elles ont été confirmées au cours des 20 dernières années », souligne-t-elle. « À titre d'exemple, des scientifiques comme Craig Venter ont confirmé qu'il est possible de créer la vie artificiellement. La possibilité de cloner un être humain a aussi été confirmée en 1997 et à nouveau en 2002. »

Elle souligne qu’un utérus artificiel est désormais opérationnel au Japon et que les scientifiques russes s'apprêtent à créer un avatar en transférant la personnalité d'un être humain dans un ordinateur.

« Toutes ces recherches mènent à l'évidente possibilité que, grâce à la science, nous serons bientôt en mesure de vivre éternellement », poursuit le Dr Boisselier. « Raël était très en avance sur eux, car il a précisément fait cette prédiction il y a 4 décennies ! ».

Mme Boisselier ajoute qu'une convention internationale raëlienne se tiendra à Okinawa, au Japon, du 13 au 15 Décembre prochain.

« Des délégations de Raëliens venant de partout dans le monde se réuniront là-bas, en présence de Raël, pour célébrer les 40 ans de réussite du Raëlisme et se préparer pour notre but ultime, la construction d'une Ambassade pour accueillir ceux qui nous ont créés à leur image », conclut-elle.