Politique

« Tant que nous serons racistes, nous ne pourrons pas progresser » Raël


02 juil., 2020
 Aucun    Politique

Love.png

Maryline Canin, Raélienne de France, apporte son regard sur l'actualité relative au racisme et sur la nécessité pour notre humanité d'y remédier.

Par Maryline Canin, Guide Raélienne

Ces derniers jours, on a beaucoup entendu parler de racisme dans l’actualité. C’était donc l’occasion d’aborder ce sujet aujourd’hui, un thème très important puisqu’il peut conduire à la discrimination, au meurtre, au suicide et au génocide. Alors comment se sortir de cet héritage malsain ?

Tout d’abord une définition du dictionnaire Larousse : « le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres ».

Si le mot racisme n’apparait qu’au début du XXe siècle semble-t-il, les comportements ou idées racistes (même si elles ne portent pas ce nom) fleurissent dès le début de l’humanité. On se mariait au sein des familles, puis au sein des villages et communautés, et tout ce qui venait de l’extérieur était considéré comme étranger, voire barbare, envahisseur.

Les religions participent activement à cette division entre les humains. Trois exemples parmi tant d’autres : le christianisme à certaines époques pas si lointaines, qui évoque un dieu blanc ayant fait l’homme à son image, et prononce l’idée que les noirs n’ont pas d’âme ; les arabo-musulmans, qui pendant des siècles dénient aux africains noirs le statut d’humains, « en raison d’un stade inférieur d’humanité les plaçant plus proches du statut animal » écrit Ibn Khaldoun, historien du 13e s considéré comme l’un des plus grands penseurs en Islam ; ou encore les juifs qui dans le Talmud juif par exemple, énoncent que «Même les meilleurs des Goyim (ndlr : les non juifs) devraient tous être tués » (Soferim 15), ou que « Tous les enfants de Goyim sont des animaux » (Yebamoth 98a), etc.

Le racisme enraciné dans l’histoire de notre humanité, est un rejet des différences, qu’elles soient raciales, culturelles, physiques, sociales, sexuelles... Alors, comment s’en sortir dans ce monde multi- racial, multi-culturel, multi-tout... ?

7 races dans 7 laboratoires répartis sur la terre pour nous faire grandir

Pour nous raéliens, la vie sur la terre est l’œuvre d’une équipe de scientifiques extra-terrestres, les Elohim, appelés dieux ou Dieu dans la Bible, qui possédant une parfaite maitrise de l’ADN, sont venus sur la terre poursuivre leurs expériences et finalement créer toute forme de vie sur la planète. Quand ils ont décidé de créer les hommes, ils ont voulu recréer les différentes races originelles qu’ils avaient eux aussi au commencement sur leur planète, 7 races qui au fil du temps, se sont mélangées, donnant lieu à un véritable melting pot explique Raël.

Devant la prédominance du racisme dans l’histoire de la terre, une question légitime peut venir à l’esprit : est-ce que cela n’aurait pas été plus simple si les Elohim n’avaient créé qu’une seule race ?

Cette création de différentes races n’est pas un accident, mais une volonté, une stratégie. Tant que les hommes seront racistes ils ne pourront pas progresser nous dit Raël.

Si les Elohim ont créé 7 races, comme chez eux, c’est pour qu’elles puissent se mélanger et se renforcer. Car le mélange des races augmente la force et la beauté de notre ADN. C’est génétique. Le fait de rester entre humains de même race, de même région, au fil des générations, appauvrit l’ADN. C’est une règle partout dans l’univers.

Les Elohim ont créé 7 races, pour nous forcer aussi à avoir du respect les uns envers les autres : comment imaginer mettre fin à la violence humaine si déjà au démarrage nous ne nous aimons pas entre nous juste pour une couleur de peau.

Les Elohim ont créé 7 races pour que nous nous entrainions à avancer au- delà des différences et parvenions à devenir une civilisation interplanétaire. Lorsque nous irons parcourir l’espace, nous rencontrerons différents types d’humanité, certaines d’apparence humaine, d’autres complètement différentes de nous. Comment allons-nous nous comporter avec elles ?

Et comment accueillerons-nous les êtres de l’espace qui voudraient venir nous rencontrer ? Aujourd’hui, la terre est une « non flying zone » pour les civilisations qui nous observent nous explique Raël. Ils nous voient nous tuer juste pour une couleur de peau. Imaginez alors une civilisation pacifique qui vient sous forme d’araignée. Pour répondre aux questions des scientifiques « pourquoi les ET ne prennent pas officiellement contact avec nous », la réponse ici est évidente. Mieux vaut que ces visiteurs restent encore à distance.

Retrouvez l’intégralité des propos du Maitraya Raël sur le sujet dans la vidéo « Détruisons le racisme » : https://www.youtube.com/watch?v=7zOPTvont1g