Monde

GoTopless à Alami Adel: Femme et homme tunisiens ont le même droit à publier leur photo torse nu


02 avril, 2013
 Aucun    Monde

freeamina_tbn.jpg

Manifestations GoTopless à travers le monde le 4 avril pour soutenir la tunisienne Amina.

FreeaminaManifestations GoTopless à travers le monde le 4 avril pour soutenir la tunisienne Amina.

GoTopless (gotopless.org ), une association internationale qui prône le droit des femmes à avoir les seins nus partout où ce droit est octroyé aux hommes selon le principe de l'égalité des sexes, dénonce fermement les propos du prêcheur salafiste tunisien, Alami Adel, leader du soi-disant Comité pour la Promotion de la Vertu et la Prévention du Vice appelant la tunisienne Amina à "être lynchée", "mise en quarantaine" et à "recevoir 100 coups de fouet" pour avoir publié sa photo, torse nu, sur facebook.

"Les propos de Mr. Adel sont abjectes de part leur extrême violence et aussi parce qu'ils bafouent l'égalité des droits entre hommes et femmes en Tunisie" déclare Joce Blottière, leader de GoTopless au Moyen-Orient. "Comment Mr. Adel peut-il condamner l'action d'Amina avec une telle virulence alors que des milliers de photos d'hommes tunisiens torse nu apparaissent chaque jour sur les pages facebook sans que personne ne soit offusqué?"

GoTopless revendique l'égalité absolue des sexes et rejette toute déclaration unilatérale oppressive aux relents macho sous prétexte de promouvoir la Vertu et de prévenir le Vice. L'organisation activiste GoTopless a été lancée par Rael, le leader spirituel de la Religion Raelienne (rael.org), dont les valeurs sont en parfaite harmonie avec la Charte Universelle des Droits de l'Homme incluant clairement l'égalité des droits entre hommes et femmes.

"L'histoire montre que c'est bien la répression de la nudité qui provoque un déséquilibre mental et engendre de l'agression envers les femmes et non le contraire. Dans de nombreuses tribus africaines, sud-américaines, où les femmes sont naturellement torse nu, il n'y a pas de réactions irrationnelles de la part des hommes ni sur la majorité des plages du bassin méditerranéen, d'ailleurs!" remarque Blottière. "Cette violence sexuelle envers les femmes est signalée dans les pays les plus réprimés, tels que l' Inde par exemple, où les viols collectifs font la une des journaux!"

GoTopless encourage toutes les femmes tunisiennes à faire valoir leur droit à avoir le torse nu au même titre que les hommes et à ne se soumettre à aucune loi qui les considéreraient inégales aux hommes que se soit sur le plan corporel ou autre.

Blottiere conclut: "L'amour de la liberté semble être pour les musulmans extrémistes la plus grave maladie psychiatrique qui soit, nécessitant un traitement radical de force dans la lignée de la médecine fasciste punitive et GoTopless s'y oppose fermement."

GoTopless se joindra à l'action "Topless Jihad de Femen" le jeudi 4 avril pour défendre Amina en invitant ses membres à organiser des activités topless devant les ambassades tunisiennes à travers le monde.