Création de la première Alliance pour les Contacts Diplomatiques Extraterrestres


25 févr., 2021
 Aucun    Monde

Composée de politiciens, diplomates, fonctionnaires, l'AEDC vise à accueillir des civilisations extraterrestres pour établir des relations diplomatiques sur Terre.


Logo_AEDC_Final.png Cette semaine le Mouvement Raélien a annoncé la création d'une Alliance pour les contacts diplomatiques extraterrestres.

Daniel Turcotte, Guide Raélien et leader du projet Ambassade pour les Extraterrestres du Mouvement Raélien, déclare dans un communiqué qu'au regard du soutien croissant en faveur d'un protocole facultatif à la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques (1961) concernant les Ambassades pour les Extraterrestres, et ayant pour objectif de construire une telle ambassade, « nous avons créé l'Alliance pour les Contacts Diplomatiques Extraterrestres (AEDC) »

L’AEDC est un réseau international à but non lucratif composé de politiciens, diplomates, fonctionnaires et autres qui partagent le même objectif et la même vision d'accueillir des civilisations extraterrestres pour établir des relations diplomatiques sur notre planète.

Le Mouvement Raélien a été créé en 1974 avec la double mission d'informer le public sur la civilisation extraterrestre qui a créé toute forme de vie sur Terre et de construire une Ambassade pour réaliser leur souhait de revenir officiellement sur Terre. « Le retour de ceux qui nous ont créés se fera lorsque certaines conditions seront réunies, dont la plus importante est d’avoir une ambassade pour les accueillir » explique Daniel Turcotte.

Pour atteindre cet objectif et pour que ce type de contacts puissent se faire, l'AEDC estime que la première étape, la plus importante, consiste à disposer d'un cadre diplomatique international approuvé, établi de préférence à partir de la Convention de Vienne et de ses deux protocoles facultatifs déjà existants. « Pour cela, l'AEDC et le Mouvement Raélien ont rédigé conjointement un troisième protocole facultatif à la Convention de Vienne provisoirement intitulé: 'Protocole facultatif concernant les Ambassades pour Extraterrestres’. Ils promeuvent les discussions autour d'un amendement potentiel et l'adoption de ce protocole » ajoute Daniel Turcotte.

Comme l’explique M. Turcotte, l'AEDC fournit des conseils et des informations fiables aux gouvernements afin d'aider leurs ambassadeurs, militaires et décideurs à comprendre la nature et l'importance d'un contact avec des civilisations extraterrestres et de promouvoir le développement de politiques appropriées. Le siège social de l'Alliance pour les Contacts Diplomatiques Extraterrestres est actuellement situé à Montréal, au Canada. Elle dispose de bureaux continentaux en Amérique du Nord, en Afrique, en Amérique Latine, au Moyen-Orient, en Europe et en Océanie.

« Des époques extraordinaires créent des opportunités extraordinaires » poursuit Daniel Turcotte. « La construction d'une ambassade pour accueillir une civilisation extraterrestre est un projet unique et ambitieux qui permettra à l'humanité d'entrer dans l’Âge d'Or prophétisé depuis si longtemps »

Et de conclure : « Imaginez l'impact de la mise en oeuvre de relations diplomatiques avec une civilisation extraterrestre ayant des milliers d'années d'avance scientifique, technologique et philosophique sur nous ! Nous invitons tous les responsables gouvernementaux à exprimer leur soutien au Protocole facultatif concernant les Ambassades pour les Extraterrestres en nous contactant et en nous suivant sur la page LinkedIn 'Alliance for Extraterrestrial Diplomatic Contact’ » .

www.ETembassy.org / www.elohimembassy.org