6ème Journée internationale pour l’éducation à la sexualité dès l’enfance


19 nov., 2020
 Aucun    Monde

Célébré à l'occasion de la Journée Internationale des Droits Enfants, le Sex Ed Day vise à rappeler l’importance de l’application d’une éducation à la sexualité dès l’enfance telle que recommandée par les experts de l'UNESCO et de l'OMS.


SexEd_QuoteFR.png Le 20 novembre marque la Journée Internationale des Droits Enfants. À cette occasion, les Raéliens célèbrent le 6ème SexEd Day, Journée internationale pour l’éducation à la sexualité dès l’enfance qui vise à rappeler l’importance de l’application d’une éducation à la sexualité dès l’enfance telle que recommandée par les experts dans le rapport de l'UNESCO de 2009 (Principes directeurs internationaux sur l’éducation à la sexualité).

« L’éducation complète à la sexualité définie dans le rapport initial de l’UNESCO - censuré dans un second temps suite aux pressions de lobbyistes chrétiens - est précisément ce que le leader spirituel Raël, qui a inspiré le SexEd Day en 2015, enseigne depuis plus de 40 ans » explique Clémence Linard, M.A.Ed, sexologue et porte-parole de SexEd Day. « L'objectif est de donner aux enfants et aux adolescents une éducation à la sexualité adaptée à leur âge et à leur culture, mettant l'accent sur le plaisir, l'épanouissement et le bien-être comme définis par l'OMS. »

La littérature scientifique montre clairement que les enfants peuvent être particulièrement vulnérables lorsqu'ils sont laissés dans l'ignorance en ce qui concerne la sexualité. Comme l'explique Clémence Linard « les enfants peuvent alors devenir des proies faciles pour les adultes qui souffrent eux-mêmes des frustrations causées notamment par un manque d'éducation à la sexualité. Ce cercle vicieux est l’une des graves conséquences de l’influence et du conditionnement religieux traditionnels de la société dans laquelle nous vivons qui peuvent amener à rejeter les faits et les études scientifiques et avoir un impact négatif sur le bien-être physique et mental de nos enfants. »

La porte-parole souligne qu'une éducation complète à la sexualité devrait tenir compte de la diversité des orientations sexuelles, des identités de genre, des origines ethniques et culturelles, et socio-économique. Ainsi, l'éducation à la sexualité permettrait non seulement un apprentissage du respect de la diversité sexuelle, mais aussi de sa propre sexualité, en mettant l’accent sur la notion de plaisir. « C’est le meilleur moyen d’aider les enfants et les adolescents à devenir des jeunes adultes capables de prendre des décisions responsables concernant leur vie sexuelle et leur santé» ajoute Clémence Linard.

Pour rappel, en 2009, l'UNESCO a censuré l'un de ses rapports sur l'éducation à la sexualité suite aux pressions de lobbies chrétiens. La partie censurée comprenait une explication sur la masturbation à partir de l’âge de 5 ans. Ce passage n'a toujours pas été republié dans la version mise à jour du rapport en 2018.

Le Mouvement Raélien a lancé le SexEd Day en 2015 dans le cadre de sa campagne internationale de sensibilisation pour l'éducation à la sexualité dès l'enfance afin de dénoncer la censure imposée par les religions traditionnelles. Il continue d'appeler à la réédition des Principes directeurs originaux des experts de l'UNESCO.

https://www.rael.org/SexEdDay