Les Raéliens proposent un amendement à l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme


10 déc., 2020
 Aucun    Politique

Un document officiel est remis aux Nations Unies proposant des modifications de l'article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme afin que l'inaliénabilité du corps et le risque soient des droits.


DUDH.png Ce 10 décembre marque la Journée des Droits de l’Homme durant laquelle le 72ème anniversaire de la charte internationale sera commémoré A cette occasion, une délégation raélienne remettra un document officiel à Elisabeth Tichy-Fisslberger, Présidente du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies à Genève, qui comprend une proposition de modification de l'article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. Une copie de ce document sera également transmis à Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme.

Lors d'une récente intervention, Raël, leader spirituel du Mouvement Raélien International, a exprimé son opposition catégorique à la vaccination obligatoire, déclarant qu'elle constitue une violation incontestable et inacceptable des libertés individuelles et du droit de choisir.

« Que les vaccins soient bénéfiques ou non, ce n’est pas la question» explique le Dr Brigitte Boisselier, porte-parole du Mouvement Raélien. « Les raéliens sont favorables à toutes les avancées scientifiques et défendent également le droit de chaque être humain de refuser leur utilisation » ajoute-t-elle.

Pour les Raéliens, respecter le droit de ceux qui ne souhaitent pas bénéficier d'un progrès scientifique, même si cela signifie mettre leur propre vie en danger, est tout aussi important que respecter le droit de ceux qui souhaitent en bénéficier. Ils rappellent que tout traitement médical obligatoire, soutenu et imposé par un gouvernement à sa population, constituerait une violation des droits et des libertés individuels, ainsi qu’une violation des Droits de l'Homme.

« Les intérêts de l'individu devraient toujours passer avant ceux de tout gouvernement. Aucun gouvernement ne devrait être autorisé à priver un individu de son droit de mettre sa propre vie en danger s'il le souhaite » poursuit Mme Boisselier.

Les Raéliens souhaiteraient que l'article 3 relatif au droit à la vie, à la liberté, à la sûreté de sa personne soit modifié en « droit à la vie, à la liberté, à la sûreté de sa personne et aux risques ». Cela permettrait que l'inaliénabilité du corps et le risque soient des droits.

Les détails de cette proposition sont mentionnés dans la lettre qui sera remise à l'ONU le 10 décembre.

www.rael.org/human-rights-day

 




Cet article est deRaelianews
https://fr.raelianews.org/les-raeliens-proposent-un-amendement-a-larticle-3-de-la-declaration-universelle-des-droits.html