Europe

Le leader Raëlien obtient gain de cause. Le Préfet de Moselle admet avoir retiré son autorisation d'accès a la centrale de Cattenom en raison de sa religion.

Après 6 ans de demandes réitérées auprès de la Préfecture de Moselle et de la Halde, et après 15 jours de grève de la faim, Kimbangu Piffer obtient enfin la réponse à sa question et la réponse est bien comme on l'attendait: M.

La HALDE fait la sourde oreille aux demandes des victimes de discriminations

Ce vendredi 29 avril, à Paris, la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité) organisait une conférence de presse pour présenter son rapport annuel 2010.

5ème jour de la grève de la faim pour Kimbangu Mundele Piffer discriminé en raison de ses convictions religieuses

Kimbangu Mundele Piffer, ce raëlien, fonctionnaire FT/Orange, discriminé en raison de ses convictions religieuses revient sur ces 5 premières journées de grève de la faim.

Photos du jour: grève de la faim en réponse à la discrimination religieuse - Jour 4

Images de la quatrième journée de grève de la faim devant la Préfécture de Moselle de Kimbangu Mundele Piffer, ce raëlien, fonctionnaire FT/Orange, discriminé en raison de ses convictions religieuses (voir article à ce sujet: ici).

Photos du jour: grève de la faim en réponse à la discrimination religieuse - Jour 1

Images de la première journée de grève de la faim devant la Préfécture de Moselle de Kimbangu Mundele Piffer, ce raëlien, fonctionnaire FT/Orange, discriminé en raison de ses convictions religieuses (voir article à ce sujet: ici).

Un Raëlien, fonctionnaire FT/Orange, discriminé en raison de ses convictions religieuses, entame une grève de la faim devant la Préfecture de Moselle

Depuis 6 ans, une page de plus s’écrit sous nos yeux dans la sombre histoire du racisme religieux et des discriminations en France.

Photo du jour: la liberté, un poisson d'avril "made in" France

Difficile de rompre la loi du silence que les pouvoirs français mettent allègrement en place en ignorant des demandes légitimes mais dérangeantes.

Retour sur la manifestation silencieuse devant la Miviludes

Harmonie, amour et Droits de l’Homme : quelques mots qui pourraient résumer ce qu’un groupe de Raëliens a exprimé lors de la manifestation silencieuse qui s’est déroulée à Paris, le 21 mars (Voir à ce sujet l'article Les Raëliens demandent la dissolution de la Miviludes du 21 mars 2011).

Les Raëliens demandent la dissolution de la Miviludes

Plus que jamais, les Raëliens sont déterminés à faire respecter leurs droits fondamentaux de croyance et de prosélytisme garantis par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et à dénoncer l'existence d'un organisme d'état qui n'a pas lieu d'être dans une république digne de ce nom.