Réaction de Kimbangu à l'Edito de Mr Philippe Waucampt sur le RL du 27/07/06


27 oct., 2006
 Aucun    Enseignement

M.


Kimbangum1 M. Philippe Waucampt,
En tant que Raëlien , permettez moi de répondre - tardivement - à votre édito "Cataplasmes" d'avril dernier.
Certes, je partage votre point de vue sur le trouble identitaire dans notre société actuelle. Cependant, je persiste à penser que la spiritualité, dans quelque religion que ce soit, petite ou grande, est le meilleur moyen pour éviter de se perdre. Car en effet, selon moi, l'être humain ne peut vivre que de travail et d'affectif, il lui faut surtout une assise spirituelle, religieuse, qui peut lui procurer stabilité, objectif dans la vie, valeurs et culture personnelles.
Il n'est pas besoin d'être "écorché" pour se mettre en quête sur ce point, sinon cela voudrait dire que toutes les religions sont remplies de personnes déséquilibrées, ce qui n'est pas le cas.
Au contraire de ce que l'on entend çà et là, notamment sur les "sectes", et je témoigne par mon expérience personnelle, cela rend souvent "moins con".
Le principal, ce sont les valeurs qui émanent de la croyance ou philosophie que l'on a choisi. Si celle ci vous incite à jeter un avion dans une tour, égorger des infidèles, elle est discutable. Si celle ci vous indique que le préservatif est à bannir, que la femme n'a pas le droit de prêtrise, que l'homosexualité est un péché, elle me semble aussi discutable... Si celle ci, en vertu d'écrits anciens qui soutiennent que si ma terre est sacrée, elle doit être encerclée par un mur, que mes proches voisins doivent être bombardés à longueur de temps, je la remets en question si je suis équilibré.
En revanche, et pour terminer le constat sur les religions monothéistes majoritaires, si ces trois choix ne sont pas en accord avec ma conscience et mon amour du prochain, je fais valoir mon droit à changer de religion.
J'ai lu les livres de Raël voici presque 25 ans.(C'est gratuit sur internet, vous ne pourrez pas dire qu'on vous soutire de l'argent) Est-ce votre cas ?
J'ai rencontré ensuite des Raëliens, Raël lui même, est-ce encore aussi votre cas?
Penser que l'univers est habité par des civilisations scientifiques, dont une (les Elohim de la Bible) créatrice de notre humanité, m'a apparu cohérent. Et, après recherches et recoupements, c'est en toute conscience que j'ai choisi d'aider Raël dans ses buts : diffuser le Message que les Elohim lui ont confié depuis 1973, et construire une ambassade terrestre en pays neutre pour les y accueillir avant 2035.
Voyez vous vice, crime ou autre dissimulation dans tout cela ?

Je vous pose la question car nombre de journalistes qui ne connaissent aucun Raëlien, tirent des conclusions, font des commentaires, amalgament et nous prennent au mieux pour des idiots... N'oubliez pas ,vous êtes en pôle position pour influençer la population mosellane. Ayez un moment de réflexion et réfléchissez quelques instants si vos écrits sont objectifs?
N'oubliez pas encore que sur des propos non objectifs, on a massacré dans ce beau pays de liberté, les Cathares, les protestants , chassé les juifs les vaudois ou encore les huguenots ( voir la prochaine exposition au Temple neuf à Metz), noyé et "ratonné" des algériens,(Allez visionner le film "Indigènes" au Kiné pour comprendre notre "amour" du prochain) créé la première institution anti minorité au monde!
Dans cette belle ville de Metz , on glorifie encore un St Louis qui affubla les juifs de la rouelle, on baptisera prochainement un place au nom d'un pape qui interdisait "la capote".
Monsieur, qui se fout de la vérité?... Assurément pas les Raëliens!!!

L'argent et le sexe ne sont pas au coeur de mes préoccupations, la spiritualité en général, oui. Je gagne bien ma vie, je suis épanoui sexuellement, et la cotisation que je paie au mouvement Raëlien, je le fais de mon plein gré, en sachant combien, pourquoi et comment. Si c'était autrement, je démissionnerais aussitôt car la loi serait bafouée quelque part. Je suis contribuable, intégré, respectueux de notre Constitution, et déplore l'ignorance de nombreux politiques sur le problème, car c'en est devenu un celui de la liberté de conscience en France.
Suspicion, campagne de presse, procès, que n'invente t-on pas dans le pays des Droits de l'Homme pour nuire et casser de la "secte"? Il n'est qu à entendre les propos en séance de certains parlementaires payés aussi avec MES IMPOTS sur les Raëliens...
Je condamne la pédophilie, c'est un crime abominable. Je montre du doigt aussi ceux comme l'évêque de Metz, qui pensent et disent que je fais partie d'un groupe tendancieux sur ce point. C'est faux et que mon honneur de citoyen me soit retiré si je mens.

L'être humain, selon les Droits de l'Homme, peut choisir sa religion, l'apostasier autant de fois qu'il le souhaite dans sa vie. Nous avons le privilège de vivre dans un pays d'art, de liberté, de culture, de philosophes, de grands hommes qui ont éclairé l'humanité toute entière. Ce tableau est dénaturé par certains fanatiques politiques, journalistes et laïcs qui voient en la "secte" l'ennemi diffus à combattre. Qui est le plus sectaire alors ? Sur le plan du principe, on approche le néant philosophique, car il vaudrait mieux dialoguer, intégrer que d'opposer une vindicte absurde à des citoyens comme moi.

J'en viens à la responsabilité du journaliste éditorialiste un peu moralisateur que vous êtes, laquelle m'apparaît essentielle. En effet, on pourrait croire que vos collègues feraient preuve d'impartialité dans ce domaine spirituel et/ou de liberté de conscience. Au contraire, ils se rangent du côté du bâton, sans, la plupart du temps, chercher à la source.Cela manque de courage et d'originalité dans les coulisses du RL. C'est assez sérieux quand les noms, les réputations, l'emploi, la garde des enfants sont mises en cause par des journaleux qui oublient l'éthique au profit d'un cercle vicieux qui se mord la queue en pensant informer alors qu'il désinforme. La justice alors se partialise, l'opinion est rendue haineuse : voici comment on nourrit une pensée unique.
On refuse des salles d'hôtel pour des conférences Raëliennes, on vous frappe ou insulte dans la rue : oui, votre (celle de la presse en général) responsabilité dans cela est énorme. Ne pas le reconnaître est à mon avis un non sens puisque les preuves sont là. Qui va influencer les directeurs d'hôtel ou les braves gens sinon les médias qui les "informent" ? Oui j'ai le droit d'être dans la rue pour diffuser ma philosophie, oui j'ai le droit de faire des conférences, d'accueillir de nouvelles personnes au sein de mon Mouvement sans pour autant que ces gens soient victimes d'abus, de sujétion, de je ne sais quoi ... Alors, sinon, que fait la police ?

Il y a certainement des "minorités"répréhensibles, mais comme dans toute frange représentative de la population, ils peuvent contenir des déséquilibrés, des hors la loi, la société est ainsi. Ce n'est pas une raison pour condamner tout le monde en bloc. Le journalisme confond souvent faits avec conclusion personnelle ou orientée par le pouvoir et certaines associations.

Moi, je suis pour passer au crible des Droits de l'Homme tout écrit religieux. Je suis pour le respect inconditionnel de la Déclaration de 1948 . Je suis pour le respect absolu de la vie. Pour la science utilisée avec conscience. Pour l'amour des différences. Pour le pardon. Ce qui n'exclut pas la fermeté dans la reconnaissance de mes droits. Je suis pour la Liberté, l'Egalité et la Fraternité, avec la notion de responsabilité en sus.

M. Waucampt, je reste ouvert pour une interview objective , et je suis persuadé que dans le dialogue avec un porte parole raëlien, vous aurez, qui sait, peut être du bien au moins du juste à écrire de nous après. Pensez y , la société, tôt ou tard, se rappelle toujours de ses détracteurs!

Cordiales salutations