Raël est d'intérêt public


31 janv., 2007
 Aucun    Enseignement

Prise de position du Mouvement Raëlien Suisse sur les lois d’application des dispositions ecclésiales de la constitution vaudoise de 2003.


Suisse Prise de position du Mouvement Raëlien Suisse sur les lois d’application des dispositions ecclésiales de la constitution vaudoise de 2003.

Genève, le 19 janvier 2007 - Le Conseiller d’État Jean-Claude Mermoud n’ayant pas hésité à légitimer le scandaleux principe du deux poids deux mesures, le débat du Grand Conseil a aussi été tristement révélateur des préjugés les plus éculés envers le Mouvement Raëlien, cité en des termes bêtement ostracisants. C’est pourquoi, dans un souci de transparence et de défense de ses intérêts légitimes, et afin de mettre en lumière le degré réel de tolérance et d’équité de l’exécutif vaudois, le Mouvement Raëlien Suisse (MRS) annonce par anticipation son intention de requérir le statut d’institution d’intérêt public au sens de l’article 171 de la Constitution vaudoise.

Ainsi nous pourrons jouir, en tant que communauté religieuse, de la reconnaissance de l’État et des privilèges fiscaux associés. Dans le climat d’intolérance religieuse actuel, nous invitons tous les citoyens épris de justice, ainsi que les médias, à suivre de près la suite qui sera réservée à cette démarche.

La nouvelle loi, si elle est promue, précise que pour être reconnu d’utilité publique, outre le fait d’être établi dans le canton, il faudra démontrer un certain nombre de caractéristiques comme l’égalité entre hommes et femmes qui va de soi dans le Mouvement Raëlien, mais qui est loin d’être établie pour l’Église Catholique qui pourtant obtient le statut de facto. Il faudra également démontrer le rôle joué par la communauté au niveau social, cultuel et culturel. Alors que les églises traditionnelles se vident, les « cafés féminité » animés par les raëliens ainsi que les stages raëliens se remplissent ! La loi prévoit pourtant de distribuer généreusement, aux institutions ecclésiales des protestants et des catholiques, la manne financière prélevée par l’État dans la poche de tous les contribuables, y compris les citoyens libres penseurs et ceux confessant d’autres appartenances religieuses, ce qui est le cas des raëliens!

Les Vaudois ont soif d’une spiritualité adaptée à leur époque et c’est pourquoi le Mouvement Raëlien continuera de proposer une philosophie nouvelle, une conception de l’Homme, de son origine, de sa nature, de sa place dans l’univers et de son avenir, en phase avec les découvertes scientifiques les plus récentes et en résonance avec les enjeux de la modernité.

Les vieilles institutions qui professent un dieu qui n’existe pas, traînent pour certaines un lourd passé criminel fait d’absolutisme religieux violent, de croisades meurtrières, d’inquisition, de discrimination, de répression sexuelle, mais aussi et encore maintenant, d’abus sexuel et de mutilations sexuelles !! Circoncision et excision sont des barbarismes issus des croyances en dieu. Le Mouvement Raëlien enseigne et pratique de façon absolue la non-violence, soutient les avancées technologiques qui permettront à tous de vivre mieux et plus longtemps, et aident à réparer les abus perpétrés au nom de dieu tant au niveau physique que mental. Son intérêt public est facile à démontrer et n’en déplaise à Jean-Marc Chollet de l’UDC qui s’inquiète que « Les minorités ne pourrissent la vie des majorités », il n’a pas fini de nous entendre ...