L’amour inconditionnel vu par les raeliens d’Ontario…


16 juil., 2012
 Aucun    Amérique du Nord

Répandre l’amour : un exercice que les Raëliens affectionnent tout particulièrement.


23 Brampton

Répandre l’amour : un exercice que les Raëliens affectionnent tout particulièrement. Ils organisent régulièrement des actions « Free Hug ».

Et lorsqu’ils ont pris connaissance de la décision d’autorités scolaires d’interdire les accolades dans une école secondaire publique Earnscliff, de Brampton, en Ontario, (1) ils ont décidé de soutenir activement et à leur manière les étudiants.

Patrick Reims, qui participait à cette action le 7 juillet 2012, raconte :

" La protestation contre la politique de non-contact qui interdit aux étudiants de se faire l'accolade dans les couloirs de l’établissement a naturellement trouvé écho en nous. Il y a deux semaines, en vertu du règlement contre l’intimidation, deux sœurs étudiant dans cette école se sont vues interdites de s'embrasser ! Cette décision est incroyable.

Pour les soutenir dans leur cause, Diane Brisebois, Guide raëlienne, Gisèle Gagné, assistante guide, et moi-même, ornés de parures en forme de cœur sur nos têtes, sommes allés dans un beau parc public de Brampton et avons partagé des moments simples en offrant des accolades, des sourires."

Des gens ont, bien sûr, demander qui ils étaient et quelles étaient leur motivation.

" Donner sans rien recevoir en retour" est un des enseignements fondamentaux de la philosophie raëlienne.

Dans ce monde en manque d’amour, des considérations idéologiques conduisent à des décisions qui n’ont aucun sens et de la plus belle des manières, par l’amour, les Raëliens soignent le monde.

-------------------

(1) De telles décisions ont été prises également aux Etats Unis. Voir l’article http://fr.raelnews.org/comment.php?comment.news.120

Freehugs

 




Cet article est deRaelianews
http://fr.raelianews.org/lamour-inconditionnel-vu-par-les-raeliens-dontario.html