Raël explique : « Pourquoi je soutiens "Occupy Wall Street" et une révolution mondiale »


11 nov., 2011
 Aucun    Politique

Raël a commenté cette semaine le livre récemment publié de Niall Ferguson, intitulé Civilization: The West and the Rest, le qualifiant de « parfaitement exact » et faisant l’éloge de la qualité de l'analyse de l'auteur.


world_revolution_tbn.jpg World Revolution Raël a commenté cette semaine le livre récemment publié de Niall Ferguson, intitulé Civilization: The West and the Rest, le qualifiant de « parfaitement exact » et faisant l’éloge de la qualité de l'analyse de l'auteur.

Dans une récente interview, M. Ferguson, professeur d'histoire à l'université de Harvard, décrit l’extraordinaire revers de fortune économique entre l'occident et le reste du monde et explique que la prédominance occidentale est en train de prendre terme sous nos yeux. À titre d'exemple, il a cité la tentative européenne récente visant à obtenir un renflouage auprès de la Chine. Lors de cet événement, le directeur du Fonds européen de stabilité financière s'est envolé pour Pékin à la recherche d'investisseurs chinois prêts à soutenir les finances européennes.

Après avoir entendu cela, Raël a déclaré: « Il est temps pour tous les pays ex-colonisés du monde entier de prendre leur revanche sur l’Occident. Après tout, ce n'est que pure justice que les peuples asiatiques, qui constituent près de la moitié de l'humanité, dominent le monde au lieu que ce soit les États-Unis, qui ne représentent que 5% de la population mondiale, ou encore que ce soit les pays ex-colonisateurs (le Royaume-Uni, la France, la Hollande, l’Espagne et le Portugal) qui, réunis, représentent un pourcentage encore plus faible que les États-Unis. »

Il a ajouté: « La seule supériorité de ces anciens colonisateurs résidait dans l'usage de la force brutale et barbare, en utilisant les avancées scientifiques du moment pour asservir et piller partout dans le monde; et ils le font encore en Afrique! ».

Malgré qu’il soit favorable à la chute de l'Occident, Raël s’est dit préoccupé par la possibilité d'une troisième guerre mondiale.

« Espérons maintenant que les puissances occidentales, économiquement humiliées par leurs ex-victimes, ne vont pas utiliser le seul avantage qui leur reste, la supériorité militaire (notamment nucléaire) pour tenter un renversement de la situation en créant une troisième guerre mondiale, celle-ci étant la seule solution pour sauver le dollar et l'euro. Heureusement, mais hélas, la Chine, l'Inde et la Russie sont aussi des puissances nucléaires; et actuellement, ils modernisent rapidement leur défense. Toute tentative par l'Occident de les envahir, comme certains dirigeants belliqueux de l'armée américaine le souhaitent, sera non seulement une catastrophe mondiale, mais une terrible défaite pour l'Occident, qui ne s’en remettra jamais et sera relégué à un niveau de développement comparable au Tiers Monde. 600 millions d’Occidentaux financièrement fauchés ne peuvent rivaliser avec 3 milliards de riches asiatiques. »

Dans une dernière remarque, Raël a affirmé toujours espérer que la paix prévale et que l'Occident, comme un juste châtiment pour ses crimes passés, acceptera humblement son statut de nouveau monde sous-développé. De plus, il a exprimé son espoir que l'Occident décide de promouvoir un gouvernement mondial plutôt que de partir en guerre; et qu’un tel gouvernement, en prélude au Paradisme (voir www.paradism.org), soit constitué d'une fédération de provinces totalement indépendantes et à taille humaine.

« Le seul obstacle au Paradisme est la cupidité des super riches et des banques, qui veulent garder l’énorme puissance que leurs richesses volées leur procurent, tout en asservissant l'immense majorité ».

Et de conclure: « C'est pourquoi je soutiens totalement le mouvement OWS et une révolution mondiale nouvelle et totale. »

 




Cet article est deRaelianews
http://fr.raelianews.org/376.html