L'église catholique responsable du génocide au Rwanda.


05 nov., 2008
 Aucun    Politique

Les images de ce génocide sont encore fortement gravées dans les mémoires de chacun.


Rwanda Women TbnLes images de ce génocide sont encore fortement gravées dans les mémoires de chacun. Il avait débuté le 06 avril 1994, et conduit en 100 jours à l’extermination brutale de 800.000 personnes au minimum, l’ensemble d’entre elles appartenant essentiellement à l’ethnie Tutsi. Un massacre horrible qui eut lieu dans l’indifférence quasi-totale de pratiquement tous les responsables de la communauté internationale !

Il est fort intéressant de noter que la première liste officielle des présumés génocidaires égrenait quelques deux mille personnes toutes responsables du crime de génocide, or parmi celles-ci figuraient onze ecclésiastiques de l’Eglise Catholique. Autre point fort important à remarquer, c’est que parmi ces onze personnes il y a deux missionnaires européens, ce sont : l’abbé Maindron Gabriel (de France) et le prêtre Bellomi Carlo (d’Italie) !

L’affaire du génocide au Rwanda est clairement à rattacher à toute une idéologie extrémiste catholique qui s’est installée en un laps de temps d’au moins 30 ans.

Dans le compte rendu analytique du 16 mai 1997 sur les auditions de la commission d’enquête parlementaire belge concernant le dossier Rwandais, au sénat, on peut lire des choses bougrement intéressantes et, entre autres, des témoignages mettant en cause directement l’Eglise catholique et ses filières. Des abbés auraient ultérieurement pu profiter, pour fuir le Rwanda, des services de ‘‘Caritas Catholica’’ la filière vaticane par excellence.

Un père blanc, Johan Pristil, était un fervent supporter du Hutu-power, de l’extrémisme Hutu – les Hutus sont presque tous catholiques au Rwanda – il lui fut donné à un certain moment d’être désigné pour participer à la création d’une radio au Rwanda, une fois cette radio mise en ondes, il y anima des séances où il traduisit en Kinyarwanda… rien moins que le ‘‘Mein Kampf’’ de Hitler, afin d’inciter à la haine, non pas envers les juifs cette fois-ci, mais envers les Tutsis ! Les fonds pour la création de cette radio aurait été donnés par la démocratie chrétienne allemande !

Selon ce compte rendu analytique ainsi que les documents et les témoignages recueillis, nombreuses seraient les ONG catholiques qui auraient financé l’armement des milices hutues au Zaïre [ l’actuelle R.D.C ] , dans les camps de réfugiés ! Il y a même des témoignages affirmant que des prêtres catholiques auraient, durant le génocide, mis des habits militaires pour participer activement à cette odieuse besogne !

Certaines ‘‘bonnes sœurs’’ (‘‘bonnes’’ … vraiment ?), ont été jugées, par des tribunaux belges, coupables d’avoir livré aux milices Hutus génocidaires des personnes de l’ethnie Tutsi qui étaient venus prendre refuge chez elles… au sein même de leurs couvents respectifs ; il s’agît, notamment, de Consolata Mukangango (sœur Gertrude), et de Julienne Mikabutera (sœur Maria Kisito)

 




Cet article est deRaelianews
http://fr.raelianews.org/182.html