Une ville japonaise détruit « des fleurs illégales ».


19 mai, 2008
 Aucun    Asie

Une ville japonaise vient de détruire des milliers de fleurs plantées pour une fête locale après qu’un officier de police ait remarqué qu’il s’agissait de pavots opiacés illégaux.


poppies.jpg

Une ville japonaise vient de détruire des milliers de fleurs plantées pour une fête locale après qu’un officier de police ait remarqué qu’il s’agissait de pavots opiacés illégaux.
Environ un hectare de ces magnifiques fleurs a été brûlé. Un officier de police avait remarqué qu’il s’agissait d’un type interdit de fleurs qui peuvent être utilisées pour faire de l’opium.

Ces fleurs participaient à un festival annuel de fleurs visité, chaque année, par plusieurs milliers de personnes, elles avaient été plantées par des bénévoles pour une simple raison d’esthétique.

Raël qui était au Japon quand il a appris la nouvelle, a dit : « Beauté interdite ?! Y a-t-il quelque chose de plus stupide que d’interdire une fleur ? Interdire de fabriquer de la drogue à partir de la plante – c’est possible, mais l’interdiction de planter une belle fleur pour la beauté et le plaisir de l’avoir dans son jardin est si stupide. Les Pavots font partie des plus belles fleurs et, tant qu’elles ne sont cultivées que pour embellir les jardins, elles ne devraient être interdites dans aucun pays. »
La beauté de ces fleurs a fait longuement l’admiration de grands artistes tels que Georgia O’Keefe et Claude Monet. Un champ de Pavots est comme les vagues d’un océan de fleurs.

Ils pourraient peut être interdire les roses aussi, puisqu’on peut être piqué par leurs épines et peut être avoir une infection et mourir.

Ricky Roehr


 




Cet article est deRaelianews
http://fr.raelianews.org/une-ville-japonaise-detruit-des-fleurs-illegales.html