Nelson Mandela n’aurait jamais soutenu le projet de loi 60 sur la Charte de laïcité du Québec.


11 déc., 2013
 Aucun    Amérique du Nord

"La mort de Nelson Mandela a été une occasion pour les politiciens du monde entier de démontrer une fois de plus leur hypocrisie et leur manque d’intégrité." a déclaré Daniel Turcotte, leader du Mouvement raëlien au Canada.


chartequebecoise01.jpg

"La mort de Nelson Mandela a été une occasion pour les politiciens du monde entier de démontrer une fois de plus leur hypocrisie et leur manque d’intégrité." a déclaré Daniel Turcotte, leader du Mouvement raëlien au Canada. "Tous soulignent la grandeur de cet homme dans sa lutte contre le racisme et la libération de l’Afrique du Sud des griffes de l’apartheid. Pourtant, la majorité des leaders occidentaux, avec Barack Obama en tête, sont complices aujourd’hui de nombreuses autres formes d’apartheid ailleurs dans le Monde. Suffit-il de penser à ces chefs d’État qui supportent Israël dans l’apartheid qu’ils font vivre au peuple palestinien, mais qui ne manquent pas de prétendre que Nelson Mandela est un grand modèle pour eux. Quelle hypocrisie!"

Daniel Turcotte souhaite aussi souligner l'incohérence des propos de la première Ministre Pauline Marois, qui semble avoir une grande admiration pour Mandela. Madame Marois devrait prendre quelques minutes pour se poser la question suivante : Nelson Mandela aurait-il approuvé son projet de loi 60 qui vise à interdire le port de signes religieux apparents pour l'ensemble des employés de l'État ? Jamais Mandela n’aurait soutenu un tel projet qui limite la liberté religieuse et la liberté d’expression. JAMAIS ! Cet homme empreint d’une grande sagesse a d’ailleurs dit qu’« Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de sa haine, il est enfermé derrière les barreaux de ses préjugés et de l'étroitesse d'esprit. "Pauline Marois et tous ceux qui soutiennent cette loi liberticide correspondent malheureusement à cette définition. Comment Marois peut-elle prétendre que Nelson Mandela est une grande source d’inspiration ? Quelle hypocrisie !"

Daniel Chabot, évêque raëlien et assistant de Raël pour l’enseignement des valeurs raëliennes à travers le monde, rappelle que : "lors des stages raëliens, on étudie et prend exemple sur les Mandela, Martin Luther King et Gandhi qui ont changé le monde par leur sagesse, leur intégrité et leur non-violence absolue." M. Chabot suggère aux chefs d’État de faire de même et de voir comment ils pourraient appliquer dans leur politique les leçons de ces grands modèles de conscience. Ainsi, ils ne mentiraient pas à la face du monde en prétendant que ces grands personnages les inspirent.