Croix, demi lune et menhir, pour une cohabitation laïque sur les sommets alpins


15 sept., 2016
 Aucun    Europe

Une polémique lancée par un artiste pour une prise de conscience : où en est la séparation de l'église et de l'état en Suisse ?


C’est bien évidemment avec plaisir que les Raëliens suisses ont accueilli la polémique lancée par l’artiste suisse, Christian Meier, qui a osé décorer un sommet des alpes suisses d’Appenzell, appelé ‘Freiheit (liberté), du symbole de l’islam, une demi-lune de 3 m d’envergure, qui brille la nuit, alimentée pas des panneaux solaires. Ce ‘fervent athée’, que les nombreuses ‘croix de sommet’ dérangeaient, a pris l’initiative d’acheminer la demi lune par hélicoptère et a fait installer, sans autorisation, l’œuvre qu’il a confectionnée afin de modérer l’impact omniprésent des croix sur les sommets alpins.

Les autorités suisses ont bien entendu demandé le retrait de l’œuvre, l’artiste a promis d’obtempérer et tout va redevenir ‘bien propre en ordre’.

Mais le sera-t-il vraiment ? Combien de temps faudra-t-il à la population Suisse pour établir une vraie séparation de l’église et de l’état ?

En 2004 déjà, un Raëlien bien connu de sa communauté de Miège en Valais avait érigé, pour le plaisir, une pierre ressemblant à un menhir, sur sa propriété proche d’un sommet valaisan. La pierre était située en face d’une croix qui elle était érigée sur le terrain communal adjacent. Les autorités Miègeoises ont exigé le retrait de la pierre. Pour rappel, cette pierre n’avait strictement aucune valeur raëlienne, était plutôt un rappel humoristique des combats d’Astérix, se trouvait sur une propriété privée et ne causait absolument aucune nuisance. Cependant, par principe, parce que la pierre avait été érigée par un Raëlien et donc athée notoire, la municipalité de Miège a eu le pouvoir de faire abattre le menhir…

2016 09 Suisse Menhir

La séparation de l’église et de l’état est un principe inclus dans les constitutions des pays occidentaux et pourtant les crucifix restent accrochés dans les courts de justice en Italie, la France subventionne des associations anti minorité religieuse, l’Allemagne paie ses évêques avec les deniers publiques, et le dollar arbore toujours ‘in god we trust’. Cette ingérence de la religion chrétienne sur les affaires publiques des pays occidentaux est exactement ce que ces pays accusent les pays islamiques de faire.

Christian Meier a absolument raison de manifester son mécontentement, pacifiquement, artistiquement. Le Mouvement Raëlien est aussi à l’origine de nombreuses actions publiques pour promouvoir l’athéisme. En 2004, Raël avait lancé l’année de l’athéisme durant laquelle de nombreuses actions avaient été conduites afin de promouvoir une éducation athée comme seule option pour arrêter toute forme de terrorisme.

“La vraie arme contre le terrorisme est l’éducation” a déclaré Raël. “Quand une éducation adaptée enseigne aux enfants les valeurs athées de respect pour tous les autres êtres humains, nul ne souhaite envoyer un avion dans un building au nom d’Allah ou de tout autre être surnaturel dans l’espoir d’obtenir un paradis imaginaire. Avec une éducation athée, nul ne croit en une vie après la mort et donc chacun essaie de faire que cette vie, la seule que nous ayons, soit la meilleure pour tous.”

Un guide Raëlien d’origine suisse a même obtenu récemment de prêter serment à la constitution américaine en devant américain, sans qu’il ait eu à prononcer le mot dieu et sans que la bible ne soit utilisée. C’était la première fois qu’un aspirant à devenir américain exigeait que la constitution soit respectée et que donc son athéisme soit respecté lors de sa démarche officielle.

Notre soutien va à tous les athées militants comme Christian Meier, Michael Newdon et autres qui permettent d’éduquer le public sur les manquements à la constitution que sont toutes ces références à la chrétienté dans les affaires publiques.

Pour tout athée, la croix n’est pas une inspiration divine mais bel et bien un instrument de torture. Avoir un rappel quotidien des sombres méthodes de torture utilisées par des barbares d’il y à 2000 ans, est-ce la meilleure éducation que l’on souhaite pour nos enfants ? Est-il sain d’y être exposé au quotidien même pour des adultes ? Il serait intéressant qu’une étude scientifique sur l’impact des croix des sommets alpins sur le bien être des citoyens suisses soit conduite pour déterminer qui est le plus terroris(te)sant de tous… une demi-lune paisible, un menhir humoristique ou une croix avec un être sanguinolent dessus….