Monde

La Journée internationale de Réhabilitation du Swastika célébrée pour la 6ème année le 11 juillet 2015


10 déc., 2015
 Aucun    Monde

swastikarehabilitationday.jpg

Les raëliens, ainsi que ceux qui vénèrent le swastika comme étant un symbole religieux n’ayant aucun lien avec les Nazis, vont célébrer la 6e Journée annuelle de réhabilitation du Swastika, ce 11 juillet dans plusieurs villes à travers le monde, selon un communiqué publié aujourd’hui par l’Alliance ProSwastika.

Les raëliens, ainsi que ceux qui vénèrent le swastika comme étant un symbole religieux n’ayant aucun lien avec les Nazis, vont célébrer la 6e Journée annuelle de réhabilitation du Swastika, ce 11 juillet dans plusieurs villes à travers le monde, selon un communiqué publié aujourd’hui par l’Alliance ProSwastika. Cette organisation internationale à but non lucratif vise à réhabiliter le swastika en rétablissant son sens originel positif.



« Grâce aux efforts éducatifs et informatifs de notre alliance et d’autres organisations, l’ancienne signification pacifique et harmonieuse du swastika, reconnue mondialement, remplace peu à peu son association désagréable avec les brutes nazies qui en ont terni l’image », nous dit le président de l’Alliance, Thomas Kaenzig. « Selon nos observations, le swastika est de mieux en mieux accepté en Occident. D’ailleurs, lors du Super Bowl 2015, Jeep a présenté une publicité qui comprenait un swastika dans une scène tournée à Shanghai. »



Les raëliens du monde entier seront dans les rues des grandes villes montrant plusieurs représentations d’anciens swastikas qu’on retrouve dans tous les pays et cultures. « Ce magnifique symbole est présent partout dans l’héritage historique dans le monde et il est temps pour la population de se réconcilier avec ce symbole antique ayant une belle et positive signification historique », déclare Xavier Ayroles, Guide Raelien coordinateur des événements de l'Alliance ProSwastika en Europe.



Il reste toutefois encore beaucoup de travail d’éducation à faire, selon Thomas Kaenzig.



« Aux États-Unis, CVS Pharmacy, une très grande chaîne, a congédié un raëlien cette année pour avoir porté des boucles d’oreilles reproduisant notre symbole raëlien qui contient le swastika », dénonce M. Kaenzig. « Il s’agit clairement de discrimination religieuse puisque le raëlisme est une religion officiellement reconnue aux États-Unis et qu’il a été congédié spécifiquement pour avoir porté notre symbole. La direction de CVS aurait-elle congédié un chrétien pour avoir porter une croix ? Bien sûr que non ! »



Xavier Ayroles fait remarquer que pour des milliards de personnes dans le monde, qu’ils soient hindous, bouddhistes, jaïns, ainsi que pour de nombreux Amérindiens, le swastika est un ancien symbole vénéré qui a continuellement été utilisé pendant des millénaires.



« Le swastika existe dans de nombreuses cultures à travers le monde depuis les temps les plus anciens », explique M. Kaenzig.



Xavier Ayroles précise qu’en Europe, dans presque tous les pays, y compris en Israël (Ein Gedi la synagogue, l'église de la Nativité de Bethléem) des Swastikas peuvent être vues sur des vestiges anciens. Nous vous invitons à visiter la liste des nombreux exemples du monde entier sur le site : http://fr.proswastika.org/



« Aux États-Unis, vous pouvez le voir dans une synagogue de la Nouvelle Orléans, ainsi que sur plusieurs monuments et sites historiques d’avant l’ère nazie. La raison est toute simple, jusqu’au 20ème siècle, le swastika n’avait rien à voir avec Hitler, qui lui l’a utilisé à des fins maléfiques », précise encore M. Kaenzig. « Il faut également se rappeler de toutes les mauvaises choses qui ont été faites au nom de la croix. Pensez au Ku Klux Klan! Mais la croix est toujours un symbole religieux vénéré par d’innombrables personnes dans le monde. Il en va de même avec le swastika et il est temps que cela soit reconnu en Occident ! »