Monde

GoTopless souscrit à la feuille de route ministérielle du G7 'Égalité femmes-hommes' lors de la Journée internationale GoTopless et demande que l'Egalité des Droits à être Topless soit instaurée dans toutes les démocraties


23 août, 2019
 Aucun    Monde

GoTopless_G7_FR.png

Le GoTopless Day 2019 au sommet du G7 dimanche 25 août. Les dirigeants des sept pays ont annoncé leur intention de "faire de l'égalité femmes-hommes une cause mondiale majeure"

L’organisation activiste GoTopless s’inscrit dans le programme « Egalité femmes-hommes » proposé par le G7 lors de son sommet à Biarritz, en France, le 25 août. Les dirigeants des sept pays ont annoncé leur intention de « faire de l'égalité femmes-hommes une cause mondiale majeure ».

Inspirée par Raël, leader spirituel international du Mouvement Raélien et ardent défenseur des Droits Humains, GoTopless défend l’égalité des droits femmes-hommes à être topless depuis 2007.

Les manifestations de la Journée internationale GoTopless se déroulent chaque année le 26 août, date marquant le jour de l'égalité des femmes aux Etats-Unis et de l'adoption de la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen en France (le 26 août 1789) à laquelle se réfère la Constitution française actuelle, ou le dimanche le plus proche de cette date. Le GoTopless Day 2019 aura donc lieu lors du sommet du G7 en France, ce dimanche 25 août.

Le même jour, à New York, Los Angeles, Paris, Genève, Anvers et dans de nombreuses villes dans le monde, femmes et hommes se mobiliseront topless pour l’égalité. « Certain-e-s porteront des masques des dirigeants du G7 et, une vulve ou un pénis dessiné-e sous la ceinture pour rappeler que la seule et unique raison de l'inégalité des sexes à être topless est ce qu’il y a entre leurs jambes » explique Clémence Linard, Guide Raélienne et coordinatrice de GoTopless en Europe.

A proximité de Biarritz, des femmes et des hommes se retrouveront pour demander aux dirigeants du G7, et tout particulièrement au Président Emmanuel Macron, l'application du droit à être Topless. « Ce droit découle du principe d'égalité femmes-hommes dans tous les domaines censés être une valeur constitutionnelle. » souligne Clémence Linard. « D'autres événements se dérouleront à Paris Plage, où la politique discriminatoire perdure, malgré de multiples lettres adressées à Mme la Maire, Anne Hidalgo » ajoute-t-elle.

En soutien à la cause, les hommes qui se joignent à ces actions couvriront leurs seins dans les lieux non Topless pour tous.

« Les droits à être topless sont le privilège exclusif des hommes depuis plus de 80 ans ! Il est temps que les chefs d'État occidentaux dénoncent la discrimination entre les sexes » déclare la présidente de GoTopless, Nadine Gary.

« La législation absurde relative aux mamelons de la femme met en lumière la répression physique persistante que les religions abrahamiques continuent d’infliger aux femmes au XXIe siècle et qui est encore aujourd’hui appliquée dans les pays occidentaux par des lois puritaines obsolètes » poursuit Nadine Gary.

Par exemple, en France, une femme exerçant son droit à être topless, là où les hommes le sont, encourt jusqu'à un an de prison et 15.000 euros d’amende pour exhibition sexuelle.

« Une loi qui criminalise unilatéralement les femmes topless en public engendre la violence sexuelle à l’égard des femmes » dénonce-t-elle. « Et c’est l’une des causes que le G7 entend surmonter ».

Et d’ajouter : « Cela hypersexualise la poitrine des femmes et créé une réaction prédatrice chez de nombreux hommes. »

En France, comme dans toutes les démocraties, il est donc grand temps de faire appliquer cette égalité femmes-hommes, énoncée depuis des siècles et ayant acquis valeur constitutionnelle.

GoTopless.org
facebook.com/GoTopless