Philosophie

RAEL exprime son soutien à Pascal Sevran


09 déc., 2006
 Aucun    Philosophie


L'animateur et écrivain Pascal Sevran s’est vu traiter de raciste hier suite à la déclaration --"la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique"-- contenue dans son livre intitulé "Le Privilège des Jonquilles".

Sevran L'animateur et écrivain Pascal Sevran s’est vu traiter de raciste hier suite à la déclaration --"la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique"-- contenue dans son livre intitulé "Le Privilège des Jonquilles".

Interrogé sur cette phrase, hier, l'animateur aurait ajouté: "L'Afrique crève de tous les enfants qui y naissent sans que leurs parents aient les moyens de les nourrir. Je ne suis pas le seul à le dire. Il faudrait stériliser la moitié de la planète!".

RAEL a exprimé son soutien à Pascal Sevran en précisant bien cependant que ce n’est pas "la bite des noirs" qui est responsable du probleme qu’il décrit trés bien, mais que la responsabilité incombe à l’église catholique qui incite les africains à ne pas utiliser de contraception ou de préservatif conduisant à la surpopulation que l’on connaît alors qu’il n’y a déjà pas assez à manger.

« Ce n’est nullement etre raciste que de clamer une vérité » ajoute-t-il.

« Si l’église catholique n’incitait pas les africains à ne pas utiliser contraception et préservatifs il n’y aurait plus de surpopulation et de famines. Les africains pourraient ainsi avoir le plaisir sans culpabilité auquel ils ont droit comme tout etre humain, sans les enfants par dizaines que l’on ne peut ensuite pas nourrir. »

Un rapport parlementaire en Angleterre faisait état cette semaine du fait que nous atteindrons les 9 milliards en 2050 si un frein n’est pas mis à la reproduction, essentiellement dans les pays Africains qui comptent encore en moyenne 5 enfants par famille. Rael demande depuis plusieurs décades que les écrits religieux soient censurés dans leurs nombreux passages violents. Et il rappelle qu'il est aussi urgent de supprimer la phrase : "croissez et multipliez vous" qui est une incitation a la surpopulation et donc au génocide par la famine.