Canada: les raëliens appuient le mouvement «Idle No More» des Premières Nations


28 févr., 2013
 Aucun    Amérique du Nord

Le Mouvement Raëlien International apporte son soutien aux peuples des Premières Nations qui protestent, de façon pacifique, contre plusieurs des politiques fédérales et soulèvent une longue liste de problèmes autochtones dont la pénurie d'eau potable, la pauvreté, les meurtres de femmes autochtones et un taux de suicide élevé.


idlenomore_tbn.jpg Idlenomore Le Mouvement Raëlien International apporte son soutien aux peuples des Premières Nations qui protestent, de façon pacifique, contre plusieurs des politiques fédérales et soulèvent une longue liste de problèmes autochtones dont la pénurie d'eau potable, la pauvreté, les meurtres de femmes autochtones et un taux de suicide élevé.

« Nous sommes tous responsables de la facon dont nos gouvernements tiennent dans la déchéance ces peuples des Premières Nations », affirme Rodolf Samson, porte-parole du Mouvement Raëlien du Canada auprès des Premières Nations. « La communauté d'Attawapiskat n’est qu’un exemple parmi de nombreuses communautés que nous laissons dépérir et que nous trahissons chaque jour ».

Pour Rodolf Samson, ce devrait être une honte pour tous les Canadiens, de quelque province qu’ils soient, de laisser la loi du profit souiller non seulement les sols et lacs des Premières Nations, mais en même temps leur riche patrimoine culturel et spirituel. « C'est insupportable de voir l'une des mines de diamants les plus prolifiques au monde côtoyer la communauté tellement démunie des Cris de la rivière Kattawapiskak ».

La mission qui a été confiée à RAËL, chef spirituel du Mouvement Raëlien International, inclut d’aider à la restitution des terres, la résurrection des coutumes, des religions et des langues autochtones pré-colonisation, ainsi que la fédération des peuples en un continent uni qui incorpore dans l’harmonie et la justice sociale toutes les populations originelles et immigrées. Raël œuvre à redonner leur dignité et l’espoir à tous ceux qui ont été violentés et pillés au fil des millénaires; le plus souvent au nom d’un dieu qui n’existe pas.

« Nous assistons tous à un génocide blanc et froid. Ne restons plus passifs, ne soyons pas indifférents, sentons-nous concernés; Idle no more ! »