Journée internationale GoTopless: 10 ans d’action pour l’égalité des droits femme/homme à être topless


26 août, 2017
 Aucun    Europe

image003.png

A l’occasion de la célébration de ses 10 années de militantisme, l'organisation GoTopless ( www.gotopless.org ) sera l’hôte de plus de 40 manifestations topless de par le monde ce samedi 26 août.

A l’occasion de la célébration de ses 10 années de militantisme, l'organisation GoTopless ( www.gotopless.org ) sera l’hôte de plus de 40 manifestations topless de par le monde ce samedi 26 août. Fondée aux Etats-Unis, Gotopless a choisi la date historique du 26 août qui correspond à la date où le droit de vote a été accordé aux femmes américaines en 1920. C’est aussi une date historique et symbolique en France, date de l'adoption de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen, le 26 août 1789.

« La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen proclame l'égalité des droits hommes - femmes et marque l'avènement de l’Etat de droit, mais dans la réalité, son application est régulièrement supplantée par la moralité, notamment pour le droit à être topless » explique Maryline Canin coordinatrice GoTopless en France GoTopless, organisation indépendante à but non lucratif, a été créée en 2007 sous l’impulsion du leader spirituel Raël dans le but de promouvoir l’égalité des sexes en s’appuyant sur un postulat simple : « là où les hommes ont le droit d’être seins nus, les femmes doivent avoir le même droit ».

« La revendication Gotopless s’inscrit dans la même démarche que celle de Simone Veil et autres femmes pionnières qui ont lutté sans relâche pour le droit des femmes à disposer de leur corps. » souligne Maryline Canin. « Il n’y aucune base logique, rationnelle ou constitutionnelle à interdire aux femmes de montrer leurs seins là où les hommes en ont le droit. La seule logique utilisée est celle qui se base sur la culture issue des religions abrahamiques. » « La ‘’moralité’’ ne doit plus guider le législateur ni les autorités, qu'elles soient judiciaires ou policières, c’est sur ce constat que GoTopless entend défendre le droit des femmes » précise Maryline Canin.

« Une moralité trop souvent basée sur les codes religieux dictant des conduites prétendument décentes. » ajoute-t-elle. A cet égard, montrer ses seins pour les femmes peut encore être considéré comme de l'exhibition sexuelle, comme on l'a vu récemment, lors de procès qui se sont tenus à Paris, et punissable de lourdes peines. Ou au minimum c'est assimilé à un comportement contraire aux "bonnes mœurs" valant un rappel à l'ordre, dans les espaces publics, suivi d'un procès-verbal pour exhibition si la femme n'obéit pas. Libre aux autorités policières d'en décider selon les lieux publics.

Une réponse a été faite dans ce sens à une membre de GoTopless qui souhaitait se mettre torse nu sur Paris Plage, comme son compagnon. Interrogeant la Mairie de Paris, il lui a été indiqué : « il y a une tolérance pour Paris Plages mais qui peut varier en fonction des agents ». « Cette tolérance à géométrie variable est inacceptable. Le droit des femmes dépend-il du niveau de conscience ou du bon vouloir de la police ? » interroge Maryline Canin.

« Il reste beaucoup à faire pour qu’enfin le droit des femmes soit réellement respecté et égal à celui des hommes. Toutes les femmes, dont les personnalités qui assument fièrement leur corps et ont le courage de s’afficher seins nus sur les réseaux sociaux par exemple, sont invitées à faire entendre leur voix lors de la journée GoTopless et redevenir ainsi de vraies Marianne ! » poursuit-elle. Et de conclure : « Faire respecter le droit au topless est une véritable révolution culturelle. Venez révolutionner les consciences en participant à la journée GoTopless ! ».

Manifestations GoTopless Day dans le monde et en Europe : http://gotopless.org/gotopless-day

Les photos du GoTopeless Day : http://gotopless.org/gallery