Raël soutient l'Argentine dans son conflit avec la Grande-Bretagne sur les îles Malouines


13 févr., 2012
 Aucun    Politique

« Les îles Malouines, comme toutes les terres d'Amérique du Sud, appartiennent sans aucune hésitation aux autochtones d’Amérique du Sud », déclare Raël.


Sud Tbn

« Les îles Malouines, comme toutes les terres d'Amérique du Sud, appartiennent sans aucune hésitation aux autochtones d’Amérique du Sud », déclare Raël.

Le litige, de longue durée, entre la Grande-Bretagne et l'Argentine, s'est intensifié récemment après la venue du Prince William dans les îles. Les dirigeants de l'ALBA - Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - incluant le Venezuela, Cuba, l'Équateur et la Bolivie, se sont tous unis pour approuver une résolution favorisant l'Argentine dans le conflit.

Pour Raël, « Aucune raison ne justifie que l'Empire britannique garde ces îles éloignées, sauf par pur colonialisme. Elles appartiennent naturellement aux autochtones d’Amérique du Sud. »

« Que feraient les anglais si Jersey, par exemple, avait été « découverte » par des marins argentins il y a 500 ans qui auraient ensuite créé une « colonie ». Le peuple britannique accepterait-il un territoire argentin en face de l'Angleterre ? »

La semaine dernière, Raël a également dénoncé le colonialisme de la France, qui possède encore un vaste territoire en Amérique du Sud, la Guyane française, où les Amérindiens n'ont même pas le droit de posséder leur terre, un droit humain fondamental.

Raël a également lancé plusieurs campagnes de « décolonisation » en Afrique et en Amérique du Sud expliquant qu'avec une décolonisation politique, « une décolonisation spirituelle est une condition indispensable pour le développement futur de ces continents. »

« Les présidents Chavez et Morales ont parfaitement raison dans leur politique de décolonisation. Mao Tse Tung avait compris ce principe. Il avait lancé la révolution culturelle qui a été nécessaire pour amener la Chine au statut de superpuissance dont elle jouit à présent. »