Activités Raëliennes sous surveillance policière à Lille, Nice et Marseille


31 oct., 2011
 Aucun    Europe

La France, pays de la liberté?


29 Lille01

La France, pays de la liberté? C'est le qualificatif que nos politiques aiment attribuer à notre pays. Mais, encore faut-il apporter une précision : liberté sous surveillance policière... pour certains! Le mot même « liberté » en perd le sens.

Les actions d'information que font régulièrement les Raëliens afin d'apporter le Message (1) transmis à Raël en 1973 à la connaissance du public avec tracts et panneaux, ont été, samedi 29 octobre, émaillées dans les villes de Lille, Nice et Marseille, d’interventions policières.

Dans les années 80, un célèbre humoriste faisait rire avec l’un de ses sketches dans lequel il disait : nous sommes tous égaux et libres mais certains sont plus égaux que d’autres. Et s’il en était de même sur le terrain de la liberté ?

Prenons un groupe de Raëliens et un groupe de confession chrétienne à Marseille, dans une rue piétonne, ce samedi 29 octobre, faisant la même chose : avec un petit stand, composé de panneaux, faire connaitre aux passants intéressés leur philosophie et partager leurs convictions. A peine installés, les Raëliens font l’objet de l’attention de policiers municipaux arguant de l’interdiction de mettre des panneaux sur la voie publique sans autorisation. A quelques pas, le stand posé par le groupe de confession chrétienne ne semble poser aucun problème…La voie publique deviendrait-elle un domaine réservé (interdiction pour les femmes musulmanes d’y porter le voile intégral, interdiction pour les Raëliens de partager pacifiquement leurs convictions…) ?

A Lille, la diffusion a également été ponctuée par l’intervention de quatre policiers municipaux venus signifier aux Raëliens présents (et là aussi uniquement aux Raëliens) que toute distribution de tracts était interdite, par souci de propreté et afin d’alléger le travail des employés municipaux (sic). Pourtant, les tracts étaient remis uniquement aux personnes en demande d’information, ce qui limitait les risques de voir éparpiller des tracts par terre ; de surcroît, l’engagement a été pris de ramasser tous les tracts à terre à la fin de l'opération. Les Raëliens ont donc poursuivi leur action, mais non sans qu’un policier ait dressé un procès-verbal à Kimbangu Mundele Piffer, Guide évêque, porte parole du Mouvement Raëlien en France, présent à cette manifestation.

Revenons dans le Sud, à Nice, le même jour, un scénario analogue s'est produit avec l’intervention de policiers cyclistes qui ont interpellé un des membres du groupe ayant un livre à la main. Après avoir signifié qu’il lui était interdit de le vendre, ils ont précisé que s’il le faisait, il serait vu par les caméras de surveillance et qu’ils reviendraient le verbaliser. L'un d'entre eux a conseillé aux Raëliens de se disperser.

« Ces intimidations et menaces de procès verbaux sont révélatrices de l’état des libertés en France » souligne Mariella Cossu, Guide Raëlienne, coordinatrice de la région Méditerranée. « Des salles nous sont refusées, des points d’affichage municipaux sont supprimés, un petit groupe d’amis devrait se disperser juste parce que l’on porte sur soi un panneau ou que l’on a son livre en main, ou parce que l’on est plus de deux réunis dans une rue ? » questionne-t-elle.

Les Raëliens sont déterminés à faire respecter leurs droits. La liberté ne se négocie pas. « Les Raëliens sont non violents mais cela ne veut pas dire que l’on courbera l’échine sans rien dire» ajoute Mariella Cossu.

Ces événements marque une évidence déjà dénoncée et pointée du doigt, y compris devant et par des instances internationales (2), quant aux « deux poids, deux mesures » dans les applications des textes. La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, dont l'article 19 qui garantie de droit au prosélytisme, n’est pas respectée et ces pratiques sont anti constitutionnelles.

Article 19 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme: Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Nous ne manquerons pas de tenir les internautes informées des suites données par la police et les Raëliens.

--------------


(1) Le terme "Messages" qualifie les ouvrages de Raël, fondement de la philosophie Raëlienne, en téléchargement gratuit sur www.rael.org

(2) Voir notamment l'article: Une délégation Raëlienne dénonce à l’OSCE le « deux poids deux mesures » des autorités françaises et belges concernant les minorités spirituelles et les religions reconnues

29 Lille02