Raël supporte la décision du Ministre Norvégien de bannir la construction de nouvelles Mosquées avec l’argent Saoudienne


14 déc., 2010
 Aucun    Politique

Tous les pays non islamiques du monde devraient faire la même chose


Mosque
Raël a exprimé aujourd’hui son support au ministre des affaires étrangères de Norvège, Jonas Gahr Store, qui a rejetté la proposition faite par le gouvernement Saoudien et de riches entrepreneurs, de financer la construction de mosquées en Norvège.

Selon la loi norvégienne, des pays étranges sont autorisés à fournir un support financier à des communautés religieuses, mais en raison de l’importance de ces sommes, le gouvernement ne pouvait simplement pas approuver le financement.

Le Ministre des affaires étrangères a non seulement refusé de l’approuver, il a aussi répondu au centre Islamique Tawfiiq (le promoteur) « qu’il serait paradoxale et artificiel d’accepter des fonds qui proviennent d’un pays qui n’accepte pas la liberté de religion ». Le ministre norvégien, Jonas Gaur Store, a aussi rajouté : « nous pourrions simplement dire non, le Ministère n’approve pas, mais nous avons pris l’opportunité d’exprimer qu’une approbation de ce genre restera paradoxale tant que l’établissement d’une communauté chrétienne en Arabie Saoudite demeure un crime ».

« Le ministre Jonas Gahr Store a 100% raison » a déclaré Raël. « Tous les pays non islamiques du monde devraient faire la même chose, c’est-à-dire demander aux pays Islamiques d’autoriser la construction d’églises Chrétiennes ou tout autre religion, et de permettre à des missionnaires chrétiens de les fréquenter. Tant qu’ils refuseront ces droits, aucune nouvelle mosquée ne devraient être construites à aucun endroit dans le monde ».

Raël a aussi rajouté que le principe devrait d’ailleurs s’appliquer aux synagogues. « Tant qu’Israël n’autorisent pas des missionnaires de d’autres religions sur son territoire, afin qu’ils cherchent à convertir les juifs, aucun autre pays ne devrait autoriser la construction de synagogue. Nous nous devons de nous rappeler qu’il est présentement interdit aux autres religions, par les lois israéliennes, d’essayer de convertir les Juifs. »