Banque Mondiale : camouflage et maquillage


09 oct., 2007
 Aucun    Politique

Ngozi Okonjo-Iweala, ex-ministre des finances du Nigeria retourne à la banque mondiale où elle vient d’être nommée directrice générale.


Ngozi2 Ngozi Okonjo-Iweala, ex-ministre des finances du Nigeria retourne à la banque mondiale où elle vient d’être nommée directrice générale. Elle y avait travaillé pendant une vingtaine d'années auparavant occupant differentes fonctions. Le Président de la Banque mondiale a rappelé lors de sa nomination qu’elle a été le moteur de l'allègement de la dette du Nigeria, aidant son pays à obtenir du Club de Paris une annulation de dette de 18 milliards de dollars. Deux autres points relatifs à sa biographie ont aussi attiré notre attention : Mme Okonjo-Iweala est co-fondatrice du Fonds Makeda au Nigeria, un fonds qui a pour mission d'investir dans des entreprises dirigées par des femmes, domaine au combien important sur ce continent ; elle est aussi conseiller de la Banque mondiale pour l'initiative visant la restitution des avoirs détournés (STAR).
En signalant cette personnalité à Rael, il a émis la déclaration suivante :
Il sera intéressant de voir comment Ngozi Okonjo-Iweala va se comporter à la banque mondiale qui est principalement un outil de domination des pouvoirs impérialistes et colonialistes que l’on ne doit jamais précéder de ‘ex’ car c’est toujours en place économiquement.
Si elle réclamait le paiement immédiat de la dette du tiers monde alors elle aurait tout notre soutien... je veux bien sur parler de la dette des pays impérialistes et colonisateurs incluant les dommages et intérets pour génocides et esclavage qui sont dix fois plus élevés que la prétendue dette des pays pauvres.
L’annulation de la dette du Nigeria n’est même pas une victoire car elle ne vient que récompenser ceux qui se plient aux modèles imposés par les impérialistes et les colonialistes au travers de leur outil qu’est la banque mondiale.

Si cette "banque mondiale" était réellement indépendante et efficace elle exigerait immédiatement un changement de politique des USA, pays le plus endetté du monde, et qui continue de financer des guerres et occupations illégales tout en survivant économiquement illégalement en imprimant en permanence des milliards d’un dollar qui n’a plus aucune valeur réelle. Alors que quand un pays "pauvre" fait seulement le centième de la même chose il est sanctionné immédiatement...
La banque mondiale tout comme l’ONU ont perdu toute crédibilité en n’étant même pas démocratiques puisque les voix des pays qui y siègent ne sont pas proportionnelles à leur population et que de plus les grands pouvoirs impérialistes sont les seuls à avoir le droit de véto, le droit de siéger au conseil de sécurité, ou, encore entr’autres le droit de posséder des centaines de milliers de missiles nucléaires en faisant condamner ceux qui risqueraient éventuellement, peut être, de n’en développer que quelques uns comme l’Iran... Si les USA et la France ont le droit d’en avoir des milliers, tous les pays ont le droit d’en avoir... Si les USA ont le droit d’imprimer chaque nuit des milliards de dollars, tous les pays ont le droit de faire pareil.
Mais les super puissances s’arrogent tous les droits seulement parce qu’ils ont justement la super puissance militaire. C’est là l’essence même du colonialisme. Il faut que les peuples opprimés se révoltent car c’est seulement ainsi que les choses changent comme la fin de l’empire romain entr’autres l’a prouvé.
Lorsque l’injustice est imposée par la force par une minorité riche à une immense majorité de pauvres, le financement de la domination militaire et du mattage des "insurgents" devient trop lourd pour les imperialistes dont la bulle finit par exploser. C’est ce que ces pays admirables que sont l’Afghanistan et l’Iraq sont en train de démontrer et ce n’est qu’un petit début. Voir les USA hésiter à attaquer l’Iran parce qu ils n’ont déja plus les moyens de financer leurs crimes en Iraq et en Afghanistan est extrêmement encourageant. Et c’est là que la banque mondiale aurait le devoir d’intervenir pour sanctionner les USA ! Mais elle n’en fait rien car elle n’en est qu’une marionette.
Il est temps que les pays dominés s’unissent comme Chavez commence à le promouvoir, pour remplacer ces entités fantoches que sont l’ONU et la banque mondiale par des organisations, avec de réels pouvoirs démocratiques basés sur le nombre d’habitants de ses membres, et non sur le droit des plus riches, sans droits exclusifs pour ces derniers comme le droit à posséder certaines armes de domination que d’autres ne peuvent pas avoir, et sans droits de véto exclusifs similaires, ou sans droits d’imprimer illégalement une monnaie qui sert précisément à financer cette domination artificielle.
Les européens sont vraiment passés maîtres dans l’art de financer leur domination avec l’argent des peuples opprimés et colonisés: depuis les pillages de l’or des Incas, des Mayas et des Astèques, l’esclavage, la colonisation, en passant par les génocides les plus divers comme celui des peuples d’Amérique du nord appelés par erreur indiens, et finalement l’accaparation des matières premières à travers un colonialisme économique, tout est bon pour cette minorité européenne pour maintenir sa dominance sur les autres races ou les autres peuples.
Et ils sont prêts à tout pour que rien ne change et continuer à dominer le monde comme créer des organisations fantoches comme l’ONU ou la Banque mondiale leur donnant un semblant de légalité en créant ce mythe de la "communauté internationale" .... La soi disant "communauté internationale" n’a pour eux de valeur que quand elle travaille pour maintenir leur domination. Mais que les Palestiniens, les Libanais ou les Vénézueliens élisent démocratiquement des gens qui leur déplaisent et qui leur sont hostiles et leurs belles valeurs théoriques volent en éclat et leur avidité de pouvoirs et de profits saute soudainement aux yeux.
En d’autres termes, quand ils disent "nous souhaitons continuer d’aider le tiers monde pour toujours"... cela veut dire "nous souhaitons demeurer pour toujours des pays riches et dominateurs" ... car si les choses évoluaient réellement les riches qui donnent ne seraient pas toujours les mêmes... tout le reste n’est que camouflage et maquillage d’une organisation systématique d’une pérennité de la domination, de l’impérialisme et de la colonisation des européens et de leurs descendants américains.